L'Institut Catholique de Paris s'installe à Reims

Publié le 16/10/2020
Mis à jour le 16/10/2020
Éducation
Vue 227 fois

Dès la rentrée en septembre 2021, le nouveau campus rémois de l'Institut Catholique de Paris (ICP) ouvre ses portes. Avec 3 formations et plus d'une centaine d'étudiants attendus, cette première implantation de l'ICP en province ouvre de nouvelles opportunités aux étudiants marnais. Le Département de la Marne participe activement à l'arrivée de l'établissement à hauteur d'1M €.

 

Une opportunité pour le territoire

Fondé en 1875, l'Institut Catholique de Paris est aujourd'hui un établissement réputé pour la qualité de ses enseignements : 6 facultés, 5 instituts et 10 écoles supérieures associées pour un campus parisien qui accueille environ 10 000 étudiants. L'attention portée aux étudiants contribue à leur réussite, ils sont plus de 90% à valider leur première année.

 

Le choix de Reims par l'ICP pour cette première implantation en province est un signe positif quant à l'attractivité du territoire. Le Département de la Marne s'est donc engagé, tout comme la Région Grand Est et la Communauté Urbaine du Grand Reims, pour soutenir cette initiative. Sa participation s'élève à 250 000 € par an, jusqu'en 2024, pour un total d'1M € sur des travaux s'élevant à 4,68 M €. Une contribution qui va permettre de financer les travaux de transformation-rénovation de la Maison Diocésaine Saint-Sixte, où s'installe le campus, et l'acquisition des premiers équipements.

 

Avec pour objectif d'accueillir 1000 étudiants, le campus est aussi une opportunité d'emplois locaux avec la création prévue de 14 emplois administratifs et la présence de près de 70 enseignants, tout cela à l'horizon 2029.

 

maison-diocesaine-saint-sixte.jpg

Maison Diocésaine de Saint-Sixte

 

Une implantation par phases

Dès septembre 2021, 3 formations seront proposées aux étudiants Marnais :

L'ouverture de ces trois formations, qui existent déjà sur le campus parisien, s'est décidée en coopération avec les autres établissements d'enseignement supérieur du département pour proposer une offre complémentaire qui réponde à la demande locale. L'offre de formation évoluera ensuite à la rentrée 2025-2026 en fonction des besoins identifiés et des opportunités.

 

115 étudiants sont attendus pour la prochaine rentrée en 2021, puis une montée en effectifs progressive est prévue jusqu'à atteindre 1000 étudiants en 2029.