Recrudescence de la rougeole

Publié le 11/06/2020
Mis à jour le 11/06/2020
Santé et social
Vue 286 fois

La rougeole est une maladie très contagieuse, donc à fort potentiel épidémique.

Et même en cette période de crise sanitaire liée au Covid-19 avec la mise en place de gestes barrières, il est impératif de respecter le calendrier vaccinal, surtout pour les jeunes enfants.

 

Des foyers épidémiques de rougeole en France

 

Selon Santé publique France, la surveillance de la rougeole met en évidence une circulation très active du virus dans certaines régions françaises depuis novembre 2017. Il convient donc de s'assurer que tous les enfants, les adolescents et les jeunes adultes nés depuis 1980 sont vaccinés selon les recommandations du calendrier des vaccinations.

En effet, il apparaît que près de 90 % des personnes atteintes sont non ou mal vaccinées.

 

Une contagiosité très importante

 

La transmission du virus de la rougeole est directe par voie aérienne à partir des sécrétions nasopharyngées et plus rarement par des objets contaminés.
La période d'incubation dure une dizaine de jours.

 

Signes cliniques de la rougeole


La première phase se caractérise par une forte fièvre supérieure à 38,5 ° C et une toux sévère. Une phase éruptive s'ensuit débutant au niveau du visage et derrière les oreilles avant de s'étendre sur le corps.

 

La vaccination par le trivalent ROR : une protection efficace

 

Les personnes nées depuis 1980 devraient avoir reçu au total deux doses de vaccin avec un délai minium d'un mois entre les deux doses. La vaccination évite la survenue de la maladie dans plus de 90 % des cas si elle est réalisée dans les 72 heures qui suivent le contact avec un cas de rougeole.

Il est également indispensable que les professionnels de santé et les professionnels en charge de la petite enfance nés depuis 1980 aient reçu deux doses de vaccins, comme le reste de la population générale.

Documents liés