Signature du Référentiel des bonnes pratiques des ESAT de la Marne

Publié le 29/11/2023
Mis à jour le 01/12/2023
Handicap
Vue 2142 fois

Notre département compte treize Etablissements et Services d’Accompagnement par le Travail (ESAT) qui accueillent plus de 1200 travailleurs en situation de handicap ayant besoin d’évoluer dans un environnement protégé. Les bénéficiaires sont orientés par la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH) sur la base d’un bilan de stage en ESAT qui démontre des capacités de travail limitées mais suffisantes pour effectuer des tâches simples (espaces verts, bâtiment, restauration, manutention, entretien, blanchisserie…) ainsi qu’une bonne motivation à s’insérer dans la société par le biais du travail.

En 2016, ces établissements avaient co-signés avec la Permanence du Jard une Charte d’engagement qui posait les bases de valeurs partagées et de la nécessité d’harmoniser les outils et les pratiques dans un souci de simplification de la gestion des parcours.

 

Depuis, les échanges animés par la MDPH se sont poursuivis, et donnent lieu aujourd’hui à un document plus complet qui prend en compte le rappel des procédures et le partage des bonnes pratiques. La Semaine Européenne de l’Emploi des Personnes handicapées 2023 a été l’occasion de présenter ce nouvel outil lors d’une rencontre entre partenaires qui s’est tenue à l’ESAT Sève Eveil en présence de Monique Dorgueille, Première Vice-Présidente en charge du handicap au Département de la Marne et Mme le Dr Segovia-Kueny, Directrice de la direction territoriale de l’ARS Marne.

 

Ce fût l’occasion de rappeler 40 ans d’histoire des ESAT qui ont su évoluer avec les besoins de la société et qui préfigurent les perspectives d’avenir contenues dans le nouveau "Plan de transformation des ESAT" décliné dans le Décret du 13 décembre 2022. Il y est question de dynamisation des parcours entre le milieu protégé et le milieu ordinaire, de renforcement des droits et du pouvoir d’agir des travailleurs, du développement de l’activité des ESAT et de l’attractivité des métiers des professionnels. La mise en œuvre de ces directives laisse donc entrevoir une poursuite des travaux qui pourraient s’étendre à l’échelle du Grand-Est sous l’égide de l’Agence Régionale de Santé, particulièrement engagée sur ce sujet.

 

Parallèlement, la présence lors de cet évènement des représentants de Pôle emploi, Cap emploi, DDETSPP, Education Nationale et EPSMM témoigne de l’intérêt pour les professionnels de mieux collaborer dans une volonté de complémentarité au bénéfice de l’insertion professionnelle des personnes en situation de handicap. L’objectif prioritaire est de permettre à chacun de trouver la meilleure place professionnelle en fonction de ses aptitudes et de ses centres d’intérêt. Pour appuyer ce propos, des travailleurs des ESAT La Jonquière et Les Antes ont témoigné de leur parcours. Adrien P. s’apprête à rejoindre un emploi au sein d’un service technique municipal après avoir gagné en compétence en espaces verts mais aussi en confiance, aisance relationnelle et maturité. Julien F., Guillaume W. et David M. quant à eux, témoignent d’une volonté réelle de travailler « dans une entreprise normale » mais expliquent que les contraintes du milieu ordinaire restent lourdes au regard de leurs difficultés. Ils saluent la bienveillance de leurs moniteurs et demandent à la MDPH de reconduire leurs droits « pour rester avec leurs collègues et préserver leurs habitudes» ainsi que des moyens financiers supplémentaires pour accéder à des formations qui leur sont nécessaires pour évoluer professionnellement mais aussi personnellement. A bon entendeur !

Ces échanges clôturés par un discours de soutien de la part de l’ARS et par la signature du document ont été joyeusement agrémentés par un temps de convivialité offert par l’ESAT Sève Eveil autour d’un

buffet sucré digne d’un grand restaurant ! Preuve s’il en fallait que "travail protégé" rime avec "qualité".

 

Retrouvez toutes actualités de notre dossier spécial Handicap de novembre 2023

Documents liés