Un "atlas des paysages de l’énergie" dans la Marne d’ici 2024

Publié le 28/10/2021
Mis à jour le 28/10/2021
Développement durable
Vue 733 fois

Le Département de la Marne initie la réalisation d’un "atlas des paysages de l’énergie" pour améliorer l’intégration des infrastructures énergétiques dans notre paysage.

 

La transition énergétique et le développement des énergies renouvelables sont en effet au cœur des préoccupations des habitants et des élus de notre territoire.
Tenant compte de ces interrogations légitimes, l’assemblée départementale vient de voter, lors de sa dernière session plénière, le lancement d’une démarche de construction d’un atlas permettant de recenser les structures d’énergie renouvelable déjà existantes chez nous afin d’envisager un développement plus harmonieux des projets futurs dans l’ensemble de la région Grand Est.

 

Pourquoi un "atlas des paysages de l’énergie" ?

 

Ce document, finalisé d’ici l’année 2024 dans une démarche commune avec les services de l’État, n’aura pas de caractère prescriptif et ne sera pas opposable, mais il aura vocation à accompagner les territoires dans leurs réflexions.
Il s’agira avant tout d’un outil d’aide à la décision avant l’installation de nouvelles infrastructures.

 

"L’idée est de dresser un état des lieux précis des structures déjà implantées dans la Marne, de voir où nous en sommes avec les énergies renouvelables et de mieux répartir les sources de production (parcs éoliens, centrales photovoltaïques, unités de méthanisation) de demain afin de trouver un équilibre territorial", indique Laure Miller, vice-présidente du conseil départemental en charge du dossier.
"La Marne étant déjà l’un des départements les plus dotés en éoliennes, il faut maintenant veiller au respect de nos paysages, de notre cadre de vie et de la biodiversité locale en amont de la réalisation de nouveaux projets de ce type", poursuit-t-elle.

 

Cette démarche ne pouvant être menée sans la participation des élus locaux et acteurs de notre territoire en matière d’aménagement, d’environnement et de développement durable, ils seront associés tout au long du processus.

Contact